Aller au contenu principal

Eu (76) : Résultats annuels 2017 favorables pour le Groupe SIVAL

Eu (76) : Résultats annuels 2017 favorables pour le Groupe SIVAL
Un chiffre d’affaires de 9,2 millions d’euros, en progression de 18%, une situation bilancielle assainie avec une dette restructurée, une démarche d’ouverture, de communication et de transparence envers l’ensemble des parties prenantes du Groupe

Le Groupe SIVAL, spécialisé dans la fabrication de pièces complexes en alliages d’aluminium, regroupe trois entités complémentaires sur plus de 8000 m², dont deux en Normandie (Fonderie Sival à Eu-76- et usinage chez Dubus à Friville-Escarbotin-80-) et une en Hongrie (Aluko à INARCS, au sud de Budapest). Le Groupe réalise des pièces de haute technicité pour des clients de l’industrie aéronautique (Safran, Thalès, Zodiac Aerospace) et ferroviaire (Faiveley, SNCF, Alstom). Chacune des entités du Groupe SIVAL est certifiée ISO 9001 ou EN 9100. Au 31 décembre 2017, le Groupe compte 119 salariés, dont 94 en France.

 

  • Forte croissance du chiffre d’affaires, portée par l’aéronautique et les activités rechange ferroviaire

 

Avec plus de 200 tonnes vendues, le chiffre d’affaires du Groupe est de 9,2 millions d’euros et est en progression de 18% par rapport à l’exercice précédent, corrigé des variations du prix de l’aluminium. Il dépasse pour la première fois depuis 2008 la barre symbolique des 6 millions d’euros sur l’unité de fonderie. Sur l’exercice, le Groupe réalise 84% de son chiffre d’affaires en France.
 

L’activité Fonderie, qui représente 73,5% de l’activité totale, progresse de 27% portée par l’industrie aéronautique principalement, ainsi que par des activités bien spécifiques dans le ferroviaire. L’usinage, réalisé par DUBUS sur le site de Friville-Escarbotin, bénéficie quant à lui de l’embellie de la fonderie et permet de positionner la société sur des prestations complètes de fonderie et usinage de pièces complexes. Le bureau d’études enregistre une croissance de son activité avec plus de 10 nouveaux projets en aéronautique.
 

Cette progression permet d’afficher, grâce à une structure de coûts maîtrisée, un résultat d’exploitation positif, à 51.500 euros contre plus de 900.000€ de pertes pour l’exercice précédent. Hors résultat exceptionnel lié à des opérations de gestion, le résultat net est également à nouveau positif, à plus de 720.000 euros.
 

Pour rappel, depuis 2015, le Groupe a procédé à d’importants investissements destinés à moderniser son outil de production afin de pouvoir répondre positivement aux exigences de ses principaux clients, grands donneurs d’ordres de l’industrie aéronautique et ferroviaire. Un four de traitement thermique, ainsi qu’un centre d’usinage 4 axes – 6 palettes équipent désormais l’atelier de production de fonderie et celui d’usinage. Le Groupe a également décidé de s’équiper d’un équipement de radiographie X, qui permet de satisfaire à la norme Nadcap, exigée pour être référencé auprès de des Grands Comptes aéronautiques tels que Safran, Zodiac, Liebherr, ….

 

  • Une situation bilancielle saine, une dette restructurée

 

Le Groupe affiche à nouveau, pour la première fois depuis l’exercice 2008, des capitaux propres positifs. L’endettement, passé de 4,93 à 2,48 millions d’euros, et a quasiment été divisé par deux par rapport à l’exercice 2016.

 

  • Perspectives 2018

 

Sur le plan opérationnel, les objectifs prévus en 2017 ont été revus à la hausse pour tenir compte des bonnes performances enregistrées sur l’exercice, à travers la poursuite du développement de pièces de structure et de pièces à vocation sécuritaires, sur les secteurs aéronautique et ferroviaire. À plus long terme, le Groupe SIVAL entend devenir un acteur de la consolidation du secteur et prendre le leadership en réalisant des opérations de croissance externe.
 

Pour cela, la stratégie de SIVAL est de recentrer ses opérations en France sur des processus techniques et complexes (contrôles, traitement thermique, usinage), et de s’appuyer sur des pays émergents et sur son usine de Hongrie pour réaliser les opérations primaires du processus. Le Groupe entend travailler son portefeuille de produits et le réorienter sur des pièces à forte valeur ajoutée. L’obtention des certifications Nadcap pour les processus de traitement thermique et de contrôles non destructifs spécifiques à la fonderie sont en cours.
 

La fusion des deux entités françaises SIVAL et DUBUS est également prévue courant S1 2018. Elle permettra de mieux positionner l’offre technique sur des mises en oeuvre de processus de fonderie ou d’usinage, ainsi que de reprendre des opportunités de développement chez nos clients.
 

L’objectif est d’être les premiers à réaliser des pièces aéronautiques à dominante technique dans des pays à forte compétitivité sur des processus de fonderie et d’usinage.

 

  • Une démarche appuyée de transparence et de communication à l’égard de l’ensemble des parties prenantes du Groupe

 

Le Groupe SIVAL a décidé de mettre en oeuvre à compter de l’exercice 2018 des engagements solides en termes de communication, d’information, et de transparence à l’égard de l’ensemble de ses principales parties prenantes, en premier lieu ses collaborateurs et ses salariés, mais également ses clients, ses actionnaires et ses investisseurs.
 

Ces engagements consisteront notamment à communiquer ses résultats et ses comptes à échéances régulières (trimestrielle, semestrielle, annuelle) et à tenir informés les mêmes intéressés sur l’évolution de l’activité. Dans cette perspective, la Société prévoit la mise à disposition d’un outil de liquidité de son capital afin de faciliter l’entrée et la sortie des investisseurs. Des analyses financières compléteront également ce dispositif, dont la mise en oeuvre a été confiée au cabinet CiiB.

 

"Les investissements importants réalisés depuis 2015 ainsi que les nouveaux développements réalisés ces deux dernières années nous permettent de retrouver une situation financière saine et positive, en ligne avec les objectifs que nous nous sommes fixés pour l’exercice 2018. De nouveaux projets, dans l’aéronautique, sont en fin de développement et vont démarrer sur le deuxième trimestre 2018", assure Lionel Vicq, dirigeant du Groupe SIVAL.

 

http://www.sival-group.com

 

Voir l'article original
Viadeo Partager
Viadeo Partager